Toi aussi crée ton blog cheval! | Blog de chats | Blog de lapins | Blog de chiens | Photos de chats | Photos de lapins | Photos de chiens

 Infos du Blog

Pseudo : ninoukikoudu13 Une question? Contactez-moi!

Description du blog cheval :
c'est le blog ou je parle de ma vie,des stars,des chevaux, en fait ,de tout ce qui nous entoure!!!!!!!!! Hey si tu veux en savoir un peu plus sur ma vie, rendez-vous sur http://only-ines.skyrock.com!! Les commentaires sont rendus en double voir tri

Création : Dimanche 30 Sept 2007
Dernier article : 12 Févr 2008
107 articles
296 commentaires
56304 visiteurs  
Note de ce blog : 8.03/10*
*Note moyenne pour 142 votants!


<< Juin 2019 >>
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

Afficher le flipbook!

Les articles par catégories
Actualitées
Ah!les garcons!!(berk!)
ARTICLES AVEC MES AMIES
Articles d animaux
Articles de stars
Autour des autres blogs
Autour des poneys clubs
Avertissements
Biographies des stars
Cataude
Concours de grimaces
Coups de coeurs du mois
Documentation
Entre nous
Hannah Montana alias Miley Cyrus
Héros et séries de disney channel
High school musical 1 et 2
Jeux sur les chevaux
La mode a travers le temps
La mode a travers les ecoles
LéA THUILLIER
Les cd a la mode
Les chevaux....
Ma famille
Modifications
Nouveautées
Nouveautées
Ouh!!! l'amour
Pardonnements et remerciements
Petites confusions.....
Petites disputes...
Petites histoires
Petits conseils...
Petits problemes
Quelques poèmes
Regles de vie du blog
SONDAGES
Vos meilleures amies et amis
Vos séries préférées


 Autour de mon Blog

Note ce blog !




 

LE PLUS PETIT CHEVAL DU MONDE


VOUS N'ALLEZ PAS ME CROIRE A CE SUJET
DONC JE VOUS METS UNE PHOTO DU PLUS PETIT CHEVAL DU MONDE!!IL ES MIGNON?HEIN?ET SA FAIT DU BIEN DE
SAVOIR QUE SON PROPRIéTAIRE FAIT PROFITER LES ENFANTS HOSPITALISéS!
ET ILS EN ONT MEME FAIT LEURS
MASCOTTES!EH BEN!ET EN PLUS
SA LEURS REDONNE ESPOIR!
BRAVO!TRES BEAU GESTE!
ET EN PLUS 50%
DES GUERISONS VIENNENT DE LA CONFIANCE EN SOIT!QU'EST CE QUE VOUS EN PENSEZ?
VOUS TROUVEZ QUE C SUPER CE QU'ILS FONT OU ALORS VOUS TROUVEZ QUE SA SERRE A RIEN?MOI JE PRENDS LA REPONSE NUMERO 1!
 Posté le Jeudi 8 Novembre 2007 à 20h40 | Laisser un commentaire| 6 commentaires | Lien permanent

 

EN SAVOIR UN PEU PLUS SUR L'HIPPOPHAGIE


Hippophagie



Origines
La consommation de la viande de cheval remonte à l'âge de pierre. La découverte d'ossements de chevaux sur des sites archéologiques ainsi que de peintures rupestres, comme par exemple à Lascaux, indiquent que le cheval fut probablement très apprécié comme gibier de chasse par les hommes de l'ére glaciaire.

Même avec la domestication du cheval comme monture ou bête d'attelage, sa viande a toujours été utilisée.

Tous les grands peuples cavaliers, comme les Mongols, les Amérindiens et les Huns furent hippophages. Pline l'Ancien avait également mentionné la coutume des Sarmates, peuple de cavaliers, de prélever du sang de leur cheval pour se nourrir.


Une consommation inégale en Occident

Interdiction
C'est le pape Grégoire III qui interdit la consommation de la viande de cheval en 732, dénonçant l'hippophagie comme une « pratique abominable ». Les historiens ne sont pas unanimes quant au motif de cette interdiction, certains y voyant surtout un effort dans la lutte contre les pratiques païennes dans la Germanie en voie de christianisation : cela expliquerait le fait que la consommation de viande équine restât tolérée dans d'autres régions. D'autres justifient le verdict papal par le souci de Grégoire de voir trop de précieux destriers de guerre finir dans les marmites. Quoiqu'il en soit, l'interdiction sera renouvelée par le successeur de Grégoire, Zacharie, à partir d'une liste confiée par Boniface, évangélisateur de la Germanie.


Réapparition
Malgré l'interdiction papale, il ne semble pas pour autant que le Moyen Âge eût été privé entièrement de viande équine : certains documents rapportent que des moines de Westphalie auraient dégusté la viande de chevaux sauvages de la région. L'équarrisseur chargé d'abattre les chevaux âgés vendait souvent clandestinement la viande aux pauvres.

Pratiquement toutes les guerres furent accompagnées de famines, qui firent que la viande de cheval y fut toujours mangée sans retenue. Que ce soit pendant les guerres napoléoniennes ou lors du siège de Paris durant la guerre de 1870. La viande de cheval était même devenue un luxe, car à défaut d'elle il fallait avoir recours aux chiens, aux chats ou aux rats.

Au XIXe siècle, lors de la montée du rationalisme, les voix demandant la légalisation de l'hippophagie se firent de plus en plus nombreuses. En France, le plus virulent fut sans doute Emile Decroix, ancien vétérinaire militaire et ardent défenseur de l'hippophagie. Ses deux arguments de base furent d'une part la population démunie, souvent à la limite de la famine, et les chevaux usés dans les rues de Paris. Si les propriétaires de chevaux âgés pouvaient vendre leurs bêtes à l'abattoir, cela éviterait aux chevaux d'être exploités jusqu'au dernier souffle, tout en créant une source d'alimentation pour les masses ouvrières.

Decroix, en sa qualité de membre du Comité des hippophages, organisa un banquet « d'utilité publique », dont l'objectif était de prouver les avantages culinaires de la viande de cheval. Le 6 février 1856, Decroix convia 132 personnalités au Grand Hôtel, afin de leur faire déguster des spécialités concoctées avec ladite viande.

Malgré la forte opposition de divers groupes d'intérêt, notamment des bouchers bovins et porcins traditionnels ainsi que des cavaliers indignés que l'on puisse manger leur animal de statut, l'hippophagie finit par s'établir, surtout en France. Elle connut son apogée dans les années 1950 et 60, pour ensuite baisser régulièrement. Aujourd'hui, et même en France, l'hippophagie est minoritaire et se situe aux environs de 2% de la consommation globale de viande. Ces vingt dernières années, la diminution de la consommation est notable. En 1990, il était en moyenne d'un kg par habitant. En 2003, il n'est plus que de 0,4 kg par habitant.


Controverse
L'hippophagie reste une pratique très controversée : jadis sous le coup d'une interdiction papale, ce sont aujourd'hui surtout des motifs émotionnels qui opposent un nombre croissant de consommateurs à l'idée de manger du cheval. Dans la perception des hommes, le cheval tient une position d'intermédiaire entre une bête utilitaire et un animal de compagnie. « Non, un cheval ça ne se mange pas » est un slogan populaire du mouvement anti-hippophage et peut se lire sur bon nombre de sites internet, autocollants et T-shirts. Les membres de ce mouvement dénoncent souvent les conditions de l'abattage et du transport des chevaux. Certains mettent aussi en garde les consommateurs contre la trichinellose, dont plusieurs personnes seraient décédées après avoir consommé de la viande de cheval .

De l'autre côté, nombre d'éleveurs de chevaux font remarquer que sans le marché hippophagique, certaines races de chevaux de trait auraient tout simplement disparu, ne correspondant pas au type de cheval recherché par la jeune génération de cavaliers. Les professionnels de la santé et de l'alimentation, quant à eux, affirment la valeur nutritionnelle de la viande chevaline, qui est en effet particulièrement maigre et riche en fer.

Paradoxe : en Amérique du Nord, certains états comme la Californie ont interdit la consommation de viande chevaline et l'abattage de chevaux pour la consommation humaine. Toutefois, l'abattage de chevaux pour la nourriture animalière est toujours légale. De la même manière, tous les pays anglo-saxons exportent de la viande chevaline vers les marchés étrangers.


Dans le monde
La répartition de l'hippophagie dans le monde est tout à fait inégale, les plus grands producteurs de viande chevaline n'en étant pas toujours les plus grands consommateurs.

En Occident, on remarquera la différence entre les pays latins, tous plus ou moins hippophages, et les pays Anglo-Saxons, considérés comme non-hippophages. Le sacrifice chevalin fut pourtant longtemps pratiqué dans les temps anciens sur les îles Britanniques, en Irlande même plus longtemps qu'ailleurs.

L'Allemagne fut longtemps connue pour le dégoût prononcé des habitants pour la viande de cheval. Pourtant, dans les régions avec une tradition cavalière très prononcée, comme la Prusse orientale, des boucheries chevalines firent leur apparition bien plus tôt qu'en France. La Suisse est un autre exemple intéressant pour les différences de consommation entre les regions latines et germaniques: En Suisse romande, l'hippophagie a toujours eu la même importance qu'en France, alors que la Suisse alémanique connu plutôt la retenue allemande. Depuis quelques années cependant, la consommation de viande de cheval se développe en Suisse alémanique.

Si la consommation de viande chevaline est un tabou fort chez les Roms, Israël est pour sa part l'un des seuls pays qui refuse la viande de cheval pour des raisons avant tout religieuses.

La viande de cheval est pour sa part considérée en Islam comme halal : il est donc permis d'en consommer .

 Posté le Jeudi 8 Novembre 2007 à 20h22 | Laisser un commentaire| 1 commentaire | Lien permanent

LE CHEVAL DE TRAIT


Cheval de trait


Labour traditionnel en Allemagne
Chantier de débardage à Montdenis (Savoie)
Chantier de débardage à Montdenis (Savoie)Un cheval de trait est un cheval appartenant à une race sélectionnée pour ses aptitudes à la traction de véhicules de toutes sortes (roulottes, chariots, tombereaux, etc.), de matériel militaire (canons) ou d'instrument agricoles (charrues, faucheuses, rateaux, etc.).

L'emploi de chevaux de trait s'est développé durant la révolution industrielle pour le transport, notamment le halage en transport fluvial avec le développement de réseaux de canaux aux XVIIIe et XIXe siècles (voir L'utilisation des canaux lors de la révolution industrielle) et il a accompagné largement la mécanisation de l'agriculture. Dans les pays développés, leur utilisation pour le travail a ensuite pratiquement disparu dans les domaines agricole et militaire, ainsi que dans le transport face à la généralisation de la motorisation, et ne subsiste pratiquement que dans le domaine du loisir. Il reste important dans certains pays en voie de développement concurremment avec celui d'autres animaux de trait comme le bœuf, le buffle, le zébu, le dromadaire voire l'éléphant.

Après la Seconde Guerre mondiale, en Europe, les utilisations des chevaux de trait en tant qu'animal de travail disparaissent progressivement et l'élevage des chevaux lourds n'a plus pour seul débouché que la boucherie. Ce changement a eu pour conséquence un alourdissement des morphologies, au détriment parfois des aptitudes physiques. L'hippophagie a probablement et paradoxalement permis de maintenir la diversité des races de trait, jusqu'aux années 1990 où l'attelage de loisir et de travail entraîne une nouvelle demande.

 Posté le Jeudi 8 Novembre 2007 à 20h19 | Laisser un commentaire | Lien permanent

LES ALLURES


Les allures naturelles

Décomposition du galop, notez l'ordre de pose des sabots ci-dessus.Le pas est une allure marchée, symétrique, à quatre temps. La vitesse moyenne des chevaux à cette allure est de 7 km/h.
Le trot est une allure sautée, symétrique, à deux temps, par bipèdes diagonaux. La vitesse moyenne des chevaux à cette allure est de 14 km/h.
Le galop est une allure sautée et basculée, asymétrique, à trois temps. La vitesse moyenne des chevaux à cette allure est de 21 km/h. Leur vitesse maximum est de 55 km/h, mais certains chevaux de course peuvent atteindre les 60 km/h. Il arrive que le galop soit à quatre temps, lorsque le cheval atteint une grande vitesse en course ou lorsqu'il galope très lentement ou sur place (galop terre à terre). Le galop à quatre temps est une allure artificielle.
Le reculer est une allure marchée, symétrique, rétrograde, à deux temps, par bipèdes diagonaux.
Le saut est une allure qui se déroule en cinq temps, transportant la masse et le point d'équilibre en avant.



 Posté le Jeudi 8 Novembre 2007 à 20h12 | Laisser un commentaire| 1 commentaire | Lien permanent

 

LE CHEVAL BOULONNAIS


Le Boulonnais est une race de cheval de trait originaire de Picardie. On dit de lui que c'est le Pur-Sang des chevaux des traits grâce à son élégance et ses allures rapides héritée des chevaux orientaux.


Historique de la race
L'origine de la race remonterait à l'époque de Jules César en 54 av. J.-C. Le Boulonnais a été croisé à plusieurs reprises avec des chevaux orientaux, notamment avec des Andalous et des Pur-sang arabes, ce qui lui donne son physique bien marqué.

Ce n'est qu'au XVIIe siècle que l'on donne à ce cheval son nom. À cette époque il assurait le transport du poisson entre Paris et la côte.

Une trop grande consanguinité a failli faire disparaître la race, mais dès 1990, les éleveurs ont fait particulièrement attention et ont relancé la race vers l'attelage et le cheval de loisir.


Caractéristiques
Standard de la race
Taille : de 1,65 m à 1,75 m pour les mâles et de 1,60 m à 1,67 m pour les femelles, pour un poids moyen de 850 kg.
Robe : gris, de très clair à pommelé foncé, parfois alezan, bai et bai brun et rouan .
Tête : courte, front large et plat, œil vif, naseau bien ouvert, oreilles petites et mobiles.
Encolure : rouée, épaisse et musclée.
Corps : épaule parfaitement sortie, la poitrine est ample, le garrot est bien placé, souvent noyé dans la musculature.
Membres : forts, musclés, les articulations sont nettes et solides, les jarrets ouverts, les canons sont courts, les extrêmités sont peu fournies en crins.
Aplombs : réguliers.
Allures : actives et amples.


ALORS?IL VOUS PLAIT MON ARTICLE?
 Posté le Jeudi 8 Novembre 2007 à 20h10 | Laisser un commentaire| 2 commentaires | Lien permanent

non à l'hippophagie!!


lisez ceci:
J'étais dans mon box,joyeux.Mais "ils" sont venus.J'ai sortit la tète de mon box ,heureux que tant de monde viennent me dire bonjour .Et la j'ai vu des cavaliers pleuré.Puis on m'a fait monter dans un van que je ne connaissait pas.Dedans il y avait déjà Canelle une ponnette qui s'était blessé a la jambe la semaine dernière.On a fait un assez long voyage.On est arrivé dans une coure ou sa sentait le sang,la mort,le crottin.Puis "ils" nous on fait monter dans un camions ou il y avait déjà d'autres chevaux qui poussait des hennissements de peur.La l'odeur s'était amplifiée s'était insuportable. J'ai commencée a ressentir la peur.La vraie peur que je n'avait jamais ressentis avant.On a un peu roulée .En voyage j'ai rencontrée Indy , un cheval qui s'était gravement blessé a la jambe."Ils" ont fait monter d'autres chevaux, pour qu'on se pousse "ils" nous ont fouetté.Indy avait très mal.Puis un autre cheval lui a marché sur la jambe.Indy a trébucher puis après des heures de souffrances il s'est éteint.Son corps sentait s'était horrible.Puis d'autres chevaux se sont éteints.De soif,de peur,de faim,de blessures et de désespoir.Ensuite "ils" ont ouvert la porte.Nous sommes descendue.La j'ai reconnue Canelle.Puis "ils" nous ont mis dans une salle.Plein de chevaux son mort.Canelle aussi.Puis "ils" sont venus me chercher."Ils" m'ont mener dans une autre salle.Sa sentait la mort.J'ai sentit quelque chose dans ma gorge.Je suis tombé et j'ai fermé les yeux.Noir...




pour que sa s'arrete il faut dire non a l'hippophagie!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
hippophagie=manger des chevaux!
 Posté le Mardi 6 Novembre 2007 à 14h50 | Laisser un commentaire| 2 commentaires | Lien permanent

autour du site


est ce que vous etes allés sur le forum du site?parceque j'ai mis un message disant que j'était contre les boucheries qui vendaient du cheval
vous etes daccord avec moi ou non?
 Posté le Mardi 6 Novembre 2007 à 14h01 | Laisser un commentaire| 1 commentaire | Lien permanent